Mon engagement

Une politique de proximité

Veiller à la qualité de vie de nos quartiers, de nos villages... 
c'est veiller à la sécurité...

  • grâce à un aménagement des voiries pour tenter de ralentir les véhicules et ainsi mieux protéger nos enfants, nos piétons, nos cyclistes... 
  • grâce au développement  d'une présence policière préventive (agent de quartier)

c'est valoriser des espaces publics conviviaux

c'est chercher à maintenir des commerces de proximité

c'est soutenir une politique de logement qui intègre différentes générations et classes sociales, loin de la formation de ghettos.

c'est protéger l'environnement, préserver la nature, éviter d'en gaspiller les ressources pour notre bien-être et pour le bien-être futur de nos enfants...

  • grâce à  des actions de sensibilisation: conseils pour aménager un coin sauvage dans son jardin, pour économiser l'eau et l'énergie, incitation à consommer des produits locaux, valorisation de l'agriculture biologique... 

  • grâce à la réhabilitation ou  l'entretien des sentiers, la création d'espaces verts pour le public

  • grâce à l'application de sanctions importantes aux pollueurs. 


C'est favoriser l'accès à la culture pour tous.

L'intergénérationnel

Favoriser les contacts intergénérationnels.


  • grâce à l'ouverture de lieux d'accueils pour les tout petits à proximité de maisons de repos  

  • grâce à des projets intergénérationnels menés en collaboration avec les écoles ou avec les maisons de repos 

  • grâce au développement de résidences services, un chaînon intermédiaire entre le domicile et la maison de repos, conçues avec des lieux d'accueil et de rencontres

  • grâce au développement de services pour le maintien à domicile de la personne âgée et grâce à la promotion du volontariat.

  • grâce à la promotion, par exemple, des habitats kangourous (une personne âgée loue une partie de sa maison à des plus jeunes)

  • grâce à une politique de logement qui intègre différentes générations et classes sociales, loin de la formation de ghettos.

L'associatif

Les associations, des moteurs de bien-être et de bien vivre... 

  • pour rendre la vie des autres plus belle.
    Le groupe « Solidarité seniors » s'occupe ainsi à Naninne d'organiser des goûters pour les aînés, souvent avec la participation des enfants de l'école communale

  • pour s'épanouir, voire pour se découvrir de nouveaux talents

  • pour nourrir de la convivialité entre les volontaires. Par exemple, les Confréries, les groupes folkloriques, tout en cherchant à préserver un patrimoine, ont du plaisir à être ensemble et à se rencontrer...

  • pour susciter de nouveaux projets et créer un dynamisme.
    C'est ainsi que, depuis 2009, un groupe de citoyens namurois se réunit autour du projet d'installation d'un nouveau kiosque à Namur... Un lieu pour accueillir des fanfares, des harmonies musicales, mais aussi un lieu de vie, d'animation et de participation ouvert à différentes formes d'expression. 

L'insertion Sociale Et Professionelle

Pour les jeunes,

Soutenir les loisirs, les activités culturelles et sportives organisées pour eux, surtout pour les plus fragilisés

des locaux pour les mouvements de jeunesse...

appuyer des actions d'encadrement dans le temps scolaire ou extra-scolaire.

Pour ceux qui ont tendance à être marginalisés, favoriser leur réinsertion sociale et professionnelle, promouvoir l'économie sociale.

Les femmes

L'égalité des chances entre les hommes et les femmes ?
Un idéal loin d'être pleinement réalisé...

La pauvreté touche davantage les femmes que les hommes : les femmes seules en charge de famille sont plus nombreuses que les hommes à avoir besoin d'un revenu d'intégration; des femmes de plus de 65 ans viennent aussi beaucoup plus maintenant frapper à la porte du CPAS.
Les femmes ont également davantage d'emplois à temps partiel. Elles sont aussi plus nombreuses à interrompre complètement leur carrière professionnelle pour garder leurs enfants, ce qui conduira à une diminution du montant de leur pension.

Quelques pistes :

Organiser des actions de sensibilisation sur cette problématique de l'égalité des chances.
Mener des actions dans les écoles pour lutter contre les stéréotypes .
Multiplier les lieux d'accueil pour les tout-petits et pour les femmes âgées qui sont seules.

Photo: conférence "Femmes et précarité" en collaboration avec Vie Féminine